Info karate
Home 
Le Senseï 
Le club 
Info karate 
Resultats 17-18 
Spring Camp 
Summercamp 
Automn Camp 
Winter Camp 
Cika-Belgium 
Cika World 

 

 

 

Le Senseï

Au sens littéral, sensei veut dire professeur.
Dans la tradition du karaté, un sensei est beaucoup plus que cela.
Certes, le sensei transmet sa connaissance du karaté, mais il est aussi un guide, un maître qui forme l'élève par son exemple.
Être sensei représente une grande responsabilité, surtout face aux jeunes élèves, davantage impressionables.
Choisir son sensei est donc une étape déterminante dans la pratique du karaté.
Il nous fera progresser non seulement comme karatéka, mais comme individu en exarcerbant le besoin de nous dépasser, nous révélant ainsi à nous-mêmes.
Un bon sensei n'impose pas le respect, même si ses connaissances lui en fourniraient le loisir, il l'inspire en tant que praticien, et surtout en tant qu'être humain toujours

Le Dojo

Le dojo est l'endroit où un art martial est enseigné, appris, exercé et étudié. Le processus d'apprentissage serait extrêmement lent et défaillant si l'exercice du karaté était limité au dojo: le karaté exige temps et disponibilité, ainsi qu'un entraînement personnel sérieux et continu; au-delà d'un simple exercice combinant le physique et le mental, c'est un mode de vie, par conséquent le karaté vous suivra hors du dojo, bien que sa présence ne soit pas toujours manifeste.

Toutefois le dojo reste l'endroit le plus indiqué pour s'entraîner, sous le regard vigilant du senseï ou du sempaï. La conduite de tous les pratiquants aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du dojo est contrôlée par un code d'honneur, le Dojo Kun, et par le Niju Kun, tous deux écrits par le Maître Fondateur Gichin Funakoshi. Dojo signifie le lieu où l'on recherche la voie, c' est aussi l'endroit où le Senseï partage sa connaissance avec ses élèves.

Dans le Dojo, il faut laisser son "Moi" à la porte.
C'est l'endroit où l'on doit apprendre à tuer son "Ego" .

Les membres (principes)

  • pratiquer de leur mieux le karate.
  • être d'accord avec les règles existantes.
  • se conduire comme il est attendu d'un karateka, dans le dojo et à l'extérieur.
  • être loyal envers le club dont ils font partie.
  • Etiquette dans le dojo

  • l'accès au dojo est uniquememt autorisé en kimono blanc (karate gi).
  • le port de bijoux et piercing est strictement interdit afin d'éviter tout accident.
  • l'entrée et la sortie du dojo va toujours de pair avec le salut traditionnel.
  • au début et à la fin de chaque exercice, on saluera son partenaire par politesse et respect.
  • les élèves qui désirent quitter l'entrainement avant la fin du cours demanderons préalablement l'autorisation au professeur (sensei).
  • les ongles seront propres et courts afin d'éviter toute blessure.
  • les cheveux seront soignés (court ou long).
  • le membre se rendra à la place qui lui est indiquée par le sensei dans le dojo.
  • le mokuso au début et à la fin de chaque entrainement sera respectée.

Devoirs et droits

  • la cotisation du club sera payée a l'inscription et sera valable pour trois mois ou un an.
  • exception sera faite en cas de maladie prolongée ou d'accident.
  • la cotisation n'est pas remboursable.
  • le membre devra s'affilier à la fédération indiquée par le club.
  • chaque membre sera muni de sa licence et de sa carte de membre.
  • chaque membre est obligé de participer a l' entraînement complet sauf autorisation du senseï.
  • chacun offrira sa collaboration au club
  • chacun quittera le dojo en silence après l'entrainement.
  • chaque membre se conduira de façon irréprochable dans la cafétaria.
  • les membres ne sont pas obligés de participer aux compétitions.

Dojo Kun

  1. Avoir pour but de devenir un esprit parfait (perfection du caractère)
  2. Garder la voie de la vérité (sincérité)
  3. Faire des efforts de mental (esprit de l'effort)
  4. Respecter les règles (conduite respectueuse envers les autres )
  5. Retenir toutes les conduites agressives (passivité)
  • C'est simplement pour préserver ce chemin que le pratiquant s’exerce. Cette pensée fait de lui ce que beaucoup appellent au Japon un BUDOKA. C'est sur sa position par rapport à cette maxime que l'on jugera avant tout sa valeur. La technique n'est qu’un moyen pour suivre cette voie, d'où la dénomination de Karaté - DO. Appliquer une telle conduite demande une force intérieure très grande. Un corps fort donnera le mental fort nécessaire pour arriver à cet exploit. Cependant, il ne faudra pas oublier que l'on ne fait tout cela que pour retrouver un certain équilibre, une façon d'être dans la vie.
  • De nombreux sports de combat se veulent efficaces et le sont certainement en situations réelles ; elles en font même parfois la clef de leur école. La clef du SHOTOKAN, comme l'appelaient les élèves de Gichin Funakoshi est le développement de l'individu. Qu'il y ait efficacité ou non reste une chose secondaire mais conseillée et cela toujours pour l'épanouissement du caractère. Si l’exécution de certaines techniques peut sembler compliquée, trop dure ou illogique cela signifie que l'on ne voit dans le Karaté qu'un art de bagarre et que l'on n'a pas choisi l'école la plus appropriée pour cela, puisqu'en Shotokan, c'est la personnalité que la technique se veut de développer. Si une victoire en compétition ou une efficacité en self-défense faisaient la fierté d'un pratiquant, ce serait la même chose. Ce n'est pas uniquement dans ce domaine là qu'il sera jugé dans notre école.

La forme est vide dit l'adage Zen…


Copyright (c) 2005 My Company. All rights reserved.

hello@jutsko.com